Make your own free website on Tripod.com
Le théâtre de la cour

Les acteurs les plus importants

Les personnes les plus importantes de la cour sont celles qui peuvent voir facilement le roi et lui parler. On doit faire une différence: les uns pouvaient s'approcher du roi grâce à leur naissance, les autres le pouvaient grâce à leur mérite ou grâce à la faveur du roi.
Il y avait d'abord la famille du roi. Toutes les personnes de la famille avaient un appartement au château, et elles avaient très peu de liberté. Louis XIV met toute sa famille à son service, mais il  ne laisse personne participer aux décisions politiques.
Avec son fils, appelé le Grand Dauphin, Louis XIV sera “toujours roi, presque jamais père”. Quand le roi deviendra vieux il va préparer son petit-fils le Duc de Bourgogne à devenir roi après lui. Il le fait venir aux réunions des ministres, il l'envoie gagner des guerres, il lui donne le gouvernement d'une province; il cherche à le faire aimer de la cour. Mais le Duc de Bourgogne meurt avant Louis XIV.
Louis XIV devra tristement laisser son neveu, le fils de son frère, diriger le pays.
Les ministres habitent au château, et comme ils ont du travail, le roi ne leur demande pas d'être toujours près de lui. Ils doivent venir aux Conseils présenter leur travail. Ils restent souvent cachés derrière le spectacle de la cour.
Les maîtresses peuvent aussi profiter de la faveur du roi, mais les amitiés de Louis XIV ne sont pas très fortes, elles ne lui font jamais oublier ses devoirs.
Au centre de la scène de Versailles, autour du roi, on trouve donc à peu près cent personnes.

La foule des courtisans

Le vrai courtisan passe la plus grande partie de sa vie à Versailles. Il n'est pas là pour gagner de l'argent ou faire entendre des idées, il est là parce qu'il le faut. Les courtisans viennent à une maison (ce qu'on appelle un hôtel) à Paris pour s'y reposer des fatigues de leur "métier". Ils rencontrent dans les salons ceux qui ne sont pas assez importants, pas assez riches ou pas assez courageux pour aller souvent à la cour. Dix mille personnes viennent tous les jours au château pour se faire remarquer, admirer ou écouter.

Comment être un bon courtisan?

Il faut apprendre le métier d'un courtisan. D'abord vous devez réussir votre entrée à la cour.
Pour cela, il vous faut trouver un guide dès votre arrivée. Le plus important c'est d'avoir "l'air de la cour" (c'est à la fois une manière de s'habiller, une manière de marcher et de faire des gestes, une manière de parler...). Celui qui n'a pas l'air de la cour reste un étranger à Versailles. Il dérange le jeu du théâtre de la cour.
Pour un courtisan il ne suffit pas de porter des vêtements à la mode. Il faut apprendre à marcher, il faut savoir bien saluer, il faut connaître tous les gestes du bon courtisan. Marcher est difficile, à cause des vêtements qu'on porte, mais les courtisans marchent lentement et à petits pas.
Il y a aussi une manière de parler à la cour. Certains mots, certaines constructions de phrases ne sont pas utilisées.
Il faut aussi qu'un courtisan montre de l'amitié à tous, mais il doit cacher ses sentiments.
Du matin jusqu'au soir, le bon courtisan n'a pas le temps de se reposer. Malgré cela, il lui faut cacher sa fatigue, ou sa mauvaise humeur. Il doit être agréable, faire attention à tout ce qui se passe, surveiller ses gestes, ses paroles, sa figure.
Il n'est pas suffisant d'être souvent présent. Bien faire sa cour, c'est réussir à plaire. Il faut donc étudier les personnes, deviner leurs goûts, découvrir leurs envies et leurs sentiments cachés. Mais il ne faut pas exagérer car les grands n'aiment pas trop les flatteurs.
Le courtisan est capable de changer de manières et de langage: il sera drôle avec ceux qui aiment rire, sérieux devant les personnes graves; il parlera d'amour ou de religion; il jouera aux cartes ou il chassera... Comme un acteur, le courtisan change de rôle et cache sa vraie personne.
Bien faire sa cour, c'est aussi avoir les qualités d'un journaliste, parce que les grands veulent savoir tout ce qui se passe à Versailles. Enfin, pour réussir à la cour, il faut donc apprendre toutes les petites histoires de la cour et comprendre les guerres secrètes.

On peut comprendre qu'il y ait tout le temps des guerres entre les courtisans. Ce ne sont pas des guerres comme les autres: à Versailles on ne se bat pas avec des armes, mais avec des mots et des gestes. Le roi reste au-dessus de ces combats; il les surveille, mais le plus souvent il les laisse faire, car cela fait partie de sa politique.

Les ambassadeurs

Les ambassadeurs des pays d'Europe habitent près de Louis XIV tout le temps et ils doivent obéir aux mêmes règles que ses courtisans français. Ils se disputent très souvent pour des questions de préséance. Les règles de préséance et l'ordre des cérémonies de Versailles sont imités dans toute l'Europe.
L'arrivée à Versailles d'un nouvel ambassadeur est l'occasion d'une grande fête: Quand Louis XIV le reçoit, il donne l'ordre à ses courtisans de mettre leurs vêtements les plus luxueux.
L'ambassadeur passe entre deux lignes de soldats, et quand il arrive à l'entrée de la galerie des Glaces, il découvra la foule brillante des courtisans qui entoure le Roi Soleil assis sur son trône.
Tout lui montre la force et la richesse de ce roi. Sa gloire doit être connue du monde entier.